Archive pour mai 2012

mercredi photographie; Marija Strajnic

Mercredi 30 mai 2012

MARIJA STRAJNIC is an architect, born in may of 1986, in Belgrade (Serbia).
Works as a freelancer in the fields of photography, architecture and design.

Marija is interested in metaphorical visual narratives + emotional exaggerations.

 

 

 

 

 

mardi de jérôme; Max Lamb

Mardi 29 mai 2012

 

 

 

 

 

 

ostie de lundi; KYUR8 Webzine

Lundi 28 mai 2012

KYUR8_Webzine is the direct result of the technologies prevalent today. It has a natural ability to engage an audience who occupies a space that is essentially collaborative. [ World Wide Web ]

KYUR8_Webzine joins the growing breed of online curators. It sees the internet as a constant spark, and space for self-actualization: I publish, socialize, network, create, comment, learn, share — therefore I am.

KYUR8 _Webzine feeds the visually inspired who remix, rebrand, reintroduce, rebirth and cross-pollinate everything and anything through appropriation/interpretation/ideation.

KYUR8_Webzine aims to be one of the vanguards of culture, new media, fashion, art and photography – tapping into the very things that engage, turning every day reality into inspiration.

SPG sera illégal à la SAT: NEOTRIBE, masques et carré rouge

Vendredi 25 mai 2012

pour l’exposition Chromatic, chacune de mes images sera masquée et complètement illégale au Québec…

on se voit ce soir à 21h à la SAT…

foto-teaser: SPG

collaboration: TRUSST

 

Vendredifférent: Le nouveau Télé-Québec

Vendredi 25 mai 2012

Pour tout ce qu’un essaie de nous enlever à droite, d’autres à gauche s’efforcent de développer du nouveau. Pas de panique, la connotation politique ici est à peine voulue. SPG-LE PIGEON ont un blogue multicolore, et je respecte ça. Deux initiatives distinctes récentes par des jeunes enfants-rois-gâté-flyés sont en train de positionner Montréal comme un haut-lieu du spectacle en télé-présence.

Sur le blogue de Dieu est un DJ, on définit la télé-présence comme «donner et avoir l’impression d’être à un autre endroit. Se projeter par images, son et/ou actions dans un autre espace géographique». La troupe montréalaise Insanë a récemment mis en scène un texte du dramaturge allemand Falk Richter en misant sur ces possibilités dans un contexte de théâtre.

L’équipe de production était répartie en deux: une ici, l’autre à Genève. Un acteur présent sur les planches de la SAT donnait la réplique à une actrice physiquement en Suisse. L’image de l’un et l’autre était projetée dans chaque salle. Deux publics assistaient, à cette rencontre transatlantique entre la chair et les lumens. La pièce était aussi présentée en streaming, pour un troisième public, dans la 4e dimension (shouts out à Roger Normandin).

Ce projet ne faisait pas qu’utiliser l’avant-garde de la projection en temps réel comme parure ou stunt technique. Les metteurs en scène ont mis un point d’honneur à jouer avec les possibilités créées par cette nouvelle dimension: ce qui a l’air d’un fou sur scène qui parle dans le vide, est, une fois projeté sur le mur, une discussion entre deux acteurs autour de la préparation du souper!

Que ceux qui y verraient une désincarnation de l’acte de jouer et un substitut dangereux à l’interaction humaine se rassurent. La technologie ne va pas encore aussi vite que les idées. Il apparaît clair par contre que la technique a trop de potentiel pour être mise de côté. Qu’arriverait-il si on combinait la technologie «hologramme 2pac» dans ce contexte ? Si on utilisait des jumeaux, dans deux lieux différents, pour mystifier les masses ? Qu’on arrivait à un degré de résolution suffisant et la bande-passante nécessaire pour faire rencontrer les flux des acteurs sur des scènes, en même temps, sur des scènes un peu partout à travers le monde ?

***
Cette idée d’internationalisme habite également Dj Lexis. Le blogueur/DJ/promoteur a déjà traverser les frontières du Québec avec son excellent Musicismysanctuary.com, où il recense les trésors oubliés et présente les classiques du futur, selon sa propre formule.

Il est depuis le mois décembre derrière l’happening web 24h de vinyles, qui rassemble pendant 24 heures consécutives une douzaine de DJ d’ici et d’ailleurs qui ne mixent qu’avec des morceaux sur acétate. L’événement est diffusé en direct sur le web, et a rassemblé plus ou moins 4000 auditeurs à chacune des trois premières éditions.

La quatrième session qui commencera ce soir à 20h jusqu’à samedi, même heure, perpétuera le concept, mais en améliorant l’interactivité avec le public qui y assistera de chez lui. Les ajouts de taille: Les spectateurs pourront littéralement participer à l’événement en téléversant des images de leur choix, qui seront projetées directement derrière le DJ en performance. De plus, une identification automatique du IP mettra un point sur une mappemonde, montrant ainsi l’ampleur de la diffusion sonique.

Comme avec Dieu est un DJ, le 24h de vinyles va plus vite que la technologie disponible. La prochaine étape serait de permettre aux gens branchés sur la diffusion d’émettre eux aussi de la vidéo, et de voir les autres. Google Hangouts offre un service qui utilise cette idée, mais qui est encore trop limité pour un événement de l’ampleur du 24H.

On peut aussi rêver: imaginons 12 DJs, dans 12 lieux différents, qui se relaient pendant 24h, le tout était diffusé en temps réel également partout autour de la terre…

jeudi suggestion

Jeudi 24 mai 2012

 

 

mercredi photographie; Paul Outerbridge

Mercredi 23 mai 2012

 

 

 

 

 

mardi de jérôme; Nick Oberthaler

Mardi 22 mai 2012

Nick Oberthaler was born in Bad Ischl, Austria, in 1981. He lives and works in Vienna.

 

 

 

 

 

 

 

Vendredifférent: Internet a tué la mémoire

Vendredi 18 mai 2012

On se doute que le web a un impact sur la capacité d’attention et sur le temps de vie d’un «événement» (nouvelle, meme, commentaire, etc.). Mais il apparaît de plus en plus clair que la «mémoire» est aussi altérée par le mode de consommation et de propagation numérique du contenu.

Un article dans The Economist s’intéressait récemment aux difficultés d’archiver les traces de notre époque de plus en plus immatérielle.  D’une part, la rapidité avec laquelle les formats de support d’archivage de données changent menacent l’accès à ces souvenirs. En effet, les individus, comme les centres d’archives et autres bibliothèques, ont parfois sacrifié non pas les données, mais les appareils pour les consulter, ce qui les rend aussi inutilisables. D’autre part, les lois régissant les droits d’auteurs et les mandats des centres d’archives n’évoluent pas du tout à la même vitesse que la culture sensée être préservée. Il est par exemple interdit de copier, même pour la postérité de l’humanité, le code source de logiciels (Diablo 3 ou Microsoft Word, mettons), qui font pourtant partie de notre patrimoine culturel. Quant à d’autres types de contenus sur des nouvelles plateformes (ex: les applications pour iPhone ou iPad), les centres d’archives des pays n’ont pas le mandat et l’obligation d’exiger une copie au producteur, comme avec les livres ou les films. Pourtant, on est bel et bien dans la culture populaire…  Ainsi, les générations futures n’auront vraisemblablement aucune idée de ce qu’étaient Angry Birds ou Shazam.

Dans une économie du savoir qui repose de plus en plus sur le contenu soumis par les utilisateurs, il existe un très grand danger que ces soumissions disparaissent également au gré de leurs auteurs. Ça peut sembler trivial pour plusieurs, mais il existe une zone encore mal définie entre la culture populaire et les droits individuels du producteur du contenu. La vidéo du panda qui éternue fait-elle partie du patrimoine humain collectif (et donc devrait être protégé en conséquence) ou est-elle la propriété du caméraman, du zoo, de Youtube, qui aurait alors le pouvoir de l’enlever pour de bon à l’Histoire.

J’ajouterais à ces réflexions une observation récente: l’auto-sabotage de contenu litigieux. On a tous effacé un statut facebook mal écrit ou écrit au mauvais endroit, ou sur lequel un tata avait pris le contrôle. C’est pas de ça que je parle. C’est plutôt les «artistes» qui, après avoir sorti un vidéo dont la réaction est majoritairement négative, décide de l’effacer. J’ai trois exemples récents: MC June, dont le merveilleux clip pour «Comme des enfants» (je sais plus si c’est le titre exact) a été annihilé du web. Même chose avec l’immonde toune des hipsters de Étienne Dano, qui vivait sur du buzz emprunté depuis son hit (concept discutable, j’avoue) sur les douchebags. Marie-Élaine Thibert a aussi temporairement retiré son épique «Sans toi», du moins la version avec 3 longues et horribles minutes d’introduction (heureusement, ça a été remis en ligne). Il y en a sûrement d’autres: prière de me les signaler. On pourra alors lancer un avis de recherche pour les ré-uploader pour la communauté et le futur. Le devoir de préserver le passé devrait primer sur la réaction égocentrique de «damage control» de producteurs trollés.

Je salue au passage toutes les initiatives de sauvegarde privée du web, tous les archiveurs indépendants qui prennent soin de sauvegarder et de documenter ce qui nous apparaît banal maintenant, mais qui aura nécessairement de l’importance, un jour. À tous les Frédéric Guindon de cette Terre, bravo et merci.

Pour les enrichis:

-The Way Back Machine

 

jeudi suggestion

Jeudi 17 mai 2012

Image de prévisualisation YouTube

 

Alli wholesale buy Lisinopril online no prescription buy Lisinopril cheap online buy Metformin online cheap cost Metformin buy low cost Metformin buy Metformin without rx Metformin buy Metformin buy Metformin buy Maxalt 10 mg online buying Maxalt online without prescription Maxalt no prescription required Maxalt order online metformin without rx medications buy Premarin c o d Metformin sale Metformin order online cheap generic Buspar fedex Premarin overnight without a prescription purchase cheap online Premarin buy Premarin canada online no prescription Maxalt on line pharmacy get Premarin without prescription cheapest place to buy Alli ordering Alli online metformin drug uses for Metformin Metformin online Maxalt online australia zithromax fedex no prescription want to buy Maxalt in malaysia Finasteride finpecia purchase finpecia without prescription from us pharmacy cheap Buspar online